Recommandations urticaire chronique spontanéeActualisation décembre 2019

Adulte et adolescent > 12 ans
Palier 2 / traitement de seconde intention

Retour à l'arbre Imprimer dernière mise à jour le 24/01/2020

Augmentation de la dose des antihistaminiques anti-H1 de seconde génération
jusqu’à 4 doses par jour

L’augmentation de dose jusqu’à la quadruple dose a montré de bons résultats avec la cétirizine et la lévocétirizine, permettant un meilleur contrôle des symptômes que la dose conventionnelle.

L’augmentation de dose doit être rapide (< 2 mois) car l’efficacité est démontrée sur le court terme : le délai avant d’augmenter la dose est variable selon les études, allant de 1 semaine à 2 mois. Les modalités d’augmentation de la dose ne sont pas uniformes dans les études, où elle se fait le plus souvent progressivement.


Dans leur pratique, en cas de résistance à un anti-H1 à dose conventionnelle, la plupart des experts utilisent directement une quadruple dose d’anti-H1, puis diminuent à 3 puis à 2 voire à 1 dose après obtention d’une rémission à la dose minimale efficace.


Concernant la tolérance de la cétirizine, de la lévocétirizine et de la rupatadine, il n’a pas été mis en évidence d’effets indésirables ni plus fréquents ni plus graves à fortes doses par rapport à la dose conventionnelle. Les principaux effets indésirables sont la somnolence, y compris avec les anti-H1 de seconde génération, les céphalées et les nausées.

  • La cétirizine et lévocétirizine sont les traitements pour lesquels il y a le plus de données.
  • Dans les études, l’augmentation de doses se fait progressivement, en passant de 1 dose à 2 doses, puis 3 doses, puis 4 doses, avec des délais allant de 1 semaine à 1 mois entre chaque étape.
  • La plupart des experts passent toutefois directement de 1 dose à 4 doses, puis diminuent progressivement dose par dose une fois la rémission clinique obtenue, pour trouver la dose minimale efficace.
  • Il n’y a pas de données sur la répartition d’une quadruple dose dans la journée. La plupart des experts proposent 2 doses le matin, 2 doses le soir.

palier 3 en cas d'échec des anti-H1 à quadruple dose

Centre de Preuves en Dermatologie
Work
10 cité Malesherbes
75009Paris
Île-de-France
FRANCE
Work +33.1 43 27 01 56
Fax 01 43 27 01 86
secretariat@sfdermato.com